Bibliographie

Il n’existe pas réellement pour l’instant de livre en français (et pas vraiment dans une autre langue d’ailleurs), qui fasse le point, qui donne une bonne définition, de ce qu’est l’utilisation de l’hypnose en TCC. Il n’en est pas moins vrai que plusieurs ouvrages existent dans lesquels certains passages, certains aspects, peuvent être intéressants et instructifs. En voici quelques-uns, dans un ordre purement aléatoire, avec des petits commentaires qui n’engagent que celui qui les fait, à savoir le petit Stéphane.

ll y a des versions plus récentes, mais moi, j’ai celle-ci. Toute la première partie sur l’historique et les principes de l’hypnose est vraiment très bien écrite, détaillée, documentée et agréable à lire. La seconde partie est intéressante de manière générale, mais vous n’y trouverez pas vraiment les éléments qui font de l’hypnose un outil en TCC. Vous y trouverez une description de l’hypnose ericksonienne, un éventail de principes rodgériens, etc. Ce n’est pas inintéressant bien entendu, mais c’est à lire avec du recul. En tout cas, je suis vraiment fan des premiers chapitres.

Aucun recul scientifique dans ce livre, mais ce n’est pas la prétention de l’auteur. La prétention est de décrire plus « techniquement » ce qu’est la confusion (rupture de patterns), et sur ce point, je conseille sa lecture. En plus, il est assez agréable à lire, pas trop long, sans trop de délayage. Pour ma part, même si l’approche est aussi ancrée dans les thérapies brèves, et qu’un truc ericksonien y plane, je l’ouvre assez souvent pour me rafraichir la mémoire et imaginer des inductions par rupture de pattern. Entre nous d’ailleurs, certaines réponses des thérapies brèves à l’approche ericksonienne que partage l’auteur sont assez pertinentes et nous rapprochent de ce que l’hypnose peut apporter aux TCC. A lire dans un train entre Lille et Lyon et à relire avec un surligneur un jour de pluie, tranquillement installé dans son fauteuil.

Vous y trouverez des notions essentielles et utiles en hypnose, quelques méthodes, un peu de théorie, très peu de « trucs » pratiques, mais c’est un aide mémoire. En gros, quelqu’un formé y trouvera sans doute plein de choses plutôt intéressantes qui lui permettront de réfléchir à sa pratique, un autre sera sans doute frustré. Pour mon cas, je m’y replonge de temps en temps pour aider ma mémoire. Il a largement sa place dans une bibliothèque.

L’introduction historique est bien faite. Les principes de l’hypnose ericksonnienne sont posés avec un peu trop de conviction et de certitude à mon goût, comme je dois poser les TCC avec trop de conviction et de certitudes. Les exemples sont bien écrits mais montrent bien qu’il s’agit d’une vision de l’hypnose sur d’autres modèles du patient que ceux qui nous intéressent. Ce livre n’est absolument pas à lire pour comprendre l’hypnose en TCC. Par contre, il peut l’être pour avoir une vision de ce qu’est l’hypnose ericksonienne. Donc, si vous voulez passer quelques heures d’insomnies…

Beaucoup d’auteurs qui n’ont pas obligatoirement une vision commune, et au final des parties intéressantes, des exercices qui peuvent être adaptés à une prise en charge en TCC, mais un fond toujours ancré ericksonnien et psychanalytique. Le chapitre consacré aux TCC en est un bon exemple, puisqu’il explique comment un thérapeute TCC peut se saisir de l’hypnose ericksonienne, quasiment comme l’intégration de deux modes de thérapie, de deux modèles du patient, et non comment l’hypnose peut être un outil adapté aux TCC. Mon conseil serait : si vous avez ce livre dans votre bibliothèque, attendez d’être formé, d’avoir une bonne vision de ce que l’hypnose peut apporter dans une acception qui ne se limite pas juste à l’inspiration ericksonienne, et lisez-le. Vous en tirerez alors profit. Ou alors vous êtes déjà convaincu.e que l’hypnose ne peut être qu’ericksonienne et ne peut s’inscrire que dans un champ psychanalitico-systèmique et alors, lisez-le très vite, il vous permettra, peut-être, de ne pas faire n’importe quoi dans cette vision de la pratique.

Je vais attendre ma prochaine vie pour le lire afin de vérifier que ça fonctionne en revenant dans ma vie actuelle. J’ai déjà prévu une méthode d’évaluation expérimentale en laissant des messages que je suis seul à connaître chez différents notaires de France et de Hollande. Je vous tiens au courant d’ici quelques années que j’espère nombreuses. Mon conseil sera donc, faites comme moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *